CLICE Maintenance a.s.b.l.

Le lieu d’échange et d’information des maintenanciers

Les nouveaux procédés en maintenance prédictive des moteurs haute tension (03/2011).

Séminaire du 2 mars 2011 chez MAINTENANCE PARTNERS- Naninne

 

La maintenance prédictive des moteurs électriques est un passage obligé si on veut optimaliser le fonctionnement des machines. Aux méthodes traditionnelles, viennent s'ajouter des mesures et contrôles spécifiques. Pour les moteurs haute tension, après les tests DLA, un nouveau procédé plus précis est d'application. Ce procédé est basé sur la mesure des décharges partielles (DP) dans les sections de bobinages.

Le projet FIAMA (Fiabilisation des machines tournantes et analyse des mesures à distance) permet l'interprétation et le suivi en temps réel des paramètres mesurés.

 

Ce séminaire sur la maintenance prédictive des moteurs haute tension a été organisé conjointement par CLICE MAINTENANCE, la BEMAS et MAINTENANCE PARTNERS. Bien qu’il y fût question d’une application bien spécifique qui n’entre pas dans les préoccupations quotidiennes de tout maintenancier, la rencontre a réuni près de 40 participants.

 

Les membres de CLICE Maintenance peuvent accéder sur ce site via Accès membres/Syllabus à plusieurs présentations de ce séminaire.

 

Mr Ben Bendjebbour, Directeur Commercial, Maintenance Partners Wallonie, a ouvert la séance par une brève présentation de l’évolution de Maintenance Partners en passant par les diverses absorptions et fusions pour devenir ce grand groupe de spécialistes aujourd’hui intégré dans Mitsubishi Heavy Industries. Il compte 6 ateliers dans le Benelux et présente un vaste programme de possibilités d’interventions, dans tous les domaines de la maintenance.

 

MotHT20110302

 

Première présentation :

 

Évolution du projet FIAMA et les énergies éoliennes.

Par Frédéric Choteau - Maintenance Partners

      Frederic_Choteau

 

Le projet FIAMA (2008-2010) visait à développer, dans un délai de 3 ans , une plate-forme de télédiagnostic automatique spécifique aux machines tournantes, réalisant les opérations de mesure, de collecte, de transmission vers un serveur centralisé (télédiagnostic en ligne), d’analyse des données, d’estimation des durées de vies résiduelles et de définition optimale des opérations de maintenance. Trois universités et trois entreprises associées dans le cadre d’un budget de 2.406.000 €. La présentation de ce processus de maintenance intelligente en a détaillé les différents stades : dégradations (mesures), symptômes (analyses), diagnostic (calculs et tendances), pronostic (aide à la décision et intégration du risque) devant conduire à la prise de décision.

 

La force et la vitesse du vent exercent de fortes contraintes mécaniques sur les pièces des éoliennes. Les techniciens de maintenance sont ainsi confrontés à des défis mécaniques majeurs ainsi qu’à des problèmes de mécanique nouveaux et complexes pour lesquels l’analyse vibratoire telle qu’elle est habituellement pratiquée dans l’industrie s’avère inadaptée.

 

La taille des moteurs et des boites de vitesse, les spécificités de l’alternateur et du système de freinage logés dans la nacelle se trouvant au sommet du mât ainsi que leur complexité ont généré de nouvelles spécialités de maintenance et des outils adaptés. Un système adapté de prises de mesures online permet la surveillance de ces organes et particulièrement celle de ceux qui tournent à très faible vitesse.

Les éoliennes, une spécialité dans les métiers de maintenance dont l’avenir est assuré ? Allez savoir ? L’Europe représente un parc de 70.000 éoliennes dont 50% ont dépassé la période de garantie de 5 ans à la fin de cette année, avec des boîtes de vitesse prévue pour 20 ans dont la plupart ne résistent pas à plus de 7 ans d’activité. Le département spécialisé de Maintenance Partner «Wind Energy Department» dispose déjà d’un très large programme d’interventions.

 

Deuxième présentation :

 

Analyse vibratoire des moteurs hautes tensions.

Par Fabrice Brion - I-Care

     fabrice_Brion

 

Fabrice Brion est vrai passionné et cette qualité donne tout son sens à sa présentation. C’est une authentique formation de base sur l’analyse vibratoire qu’il a dispensé aux participants de ce séminaire, avec un esprit affûté autorisant la comparaison des bonnes et moins bonnes alternatives du marché, en applications comme en instruments.

 

L’objectif est le diagnostic de l'état de fonctionnement d’une machine à un moment choisi pour déceler des défauts à un stade précoce et mieux gérer les défaillances en intervenant avant la casse, lors d'arrêts planifiés dans le programme de maintenance. On réduit ainsi le risque d'arrêts de production intempestifs consécutifs à une panne subie. Sachant cela, il est primordial de reconnaître qu’une prestation efficace passe par une bonne formation et l’utilisation de l’instrumentation adéquate, adaptée à son niveau de formation et à son équipement industriel.

Causes des défaillances, techniques de mesure, capteurs, instruments et traitements des données sont passés en revue… jusqu’à l’importance de la qualité des câbles. Mais un peu vite et pas toujours en liaison directe avec la problématique de la maintenance prédictive des moteurs haute tension… par manque de temps.

 

Troisième présentation :

 

Les moteurs hautes tensions, DLA et nouveau procédé : la mesure des décharges partielles. Par Danny Van Biesen - Maintenance Partners

 

Très intéressante présentation sur les décharges électriques en HT, sur les phénomènes d’érosion et les multiples possibilités de prises de mesures prédictives sur une machine HT. Comment évaluer le diélectrique (isolant) des bobines ? Comment diagnostiquer les décharges partielles sur le stator ? Comment mesurer leur énergie ? Comment l’analyse de la forme des plages de mesure peut renseigner sur les caractéristiques des défauts ? Un beau programme de prestations spécifiques de détection et localisation des effets de couronne à effectuer dans le respect de normes de sécurité imposées.  

 

La présentation s’est poursuivie dans les ateliers par une vivante démonstration de diagnostics de décharges partielles par Jeroen Goedertier de Maintenance Partners et par une visite guidée des installations de révision et de rebobinage des moteurs électriques.

 

Tous nos remerciements à Mr Ben Bendjebbour, Directeur Commercial, Maintenance Partners Wallonie et à Alice Senga, BEMAS Business Development Manager pour leur active contribution à la réussite de ce séminaire.

 

Clice20a 148

Newsletters

Sénégalité

CLICE Maintenance

soutient l'asbl

 

senegalite_logo

Maintenance Magazine

Mentions légales                        Politique de confidentialité                          Retour en haut de la page