CLICE Maintenance a.s.b.l.

Le lieu d’échange et d’information des maintenanciers

Prayon et sa nouvelle gestion des prestations sous-traitées sur le site d’Engis.

Séminaire du 16 mai 2018.

 

2018-04-18 19 07 31-logo prayonPrayon : Acteur innovant des phosphates de demain.
Riche d'une expérience industrielle de plus d'un siècle, Prayon est leader mondial dans le secteur des phosphates. Le groupe propose une très large gamme de produits phosphatés et fluorés utilisés dans des applications alimentaires, des applications industrielles, dans les fertilisants et bien d'autres types d’applications comme les produits pharmaceutiques.


Le site d’Engis est un des deux sites Prayon en Belgique. Situé tout en longueur le long de la Meuse, ce site est caractérisé par son étendue et son classement Seveso qui soumet l’ensemble aux normes de sécurité les plus strictes. Ce qui n’est pas sans influence sur les procédures de maintenance, en interne et plus encore en sous-traitance.


Prayon sous-traite de nombreuses activités. Celles qui ne sont pas dans son métier, comme par exemple le nettoyage industriel, l’isolation thermique des tuyauteries, la fabrication de structures, de charpentes, de tanks ou cuves, des installations de tuyauteries sans oublier le montage électrique.
En 2017, Prayon a ainsi commandé pour plus de 18M € de prestations sous-traitées. Le nettoyage industriel s’est naturellement positionné comme étalon de la démarche que Prayon veut mettre en place.


PrayonLa nouvelle gestion des prestations sous-traitées.
La volonté du Reliability Manager de Prayon était de nous présenter dans les détails la préparation et l’application toute récente de ce projet d’importance : une procédure de suivi complet, en amont et en aval, de toutes les prestations de sous-traitance par identification horodatée des intervenants et code-barres par prestataire et par ordre de travail avec transfert automatique de toutes les données dans SAP.


Ce projet concerne évidemment le respect des données à caractère personnel.
Le nouveau règlement européen sur la protection des données à caractère personnel (RGPD) qui entrait en vigueur le 25 mai 2018 impose à chaque entreprise de respecter le "Privacy by Design" c'est à dire de tenir compte de l'impact sur la vie privée des personnes concernées par les traitements de donnée dès la création de tout nouveau programme. Ce séminaire a été l’opportunité de demander à un consultant spécialisé de rappeler les obligations de chaque entreprise pour être conforme à ce nouveau règlement.
Si on considère la liste de la quarantaine de participants, on doit bien reconnaître que ce séminaire a intéressé autant les petits producteurs que les grosses unités de production et les donneurs d’ordres autant que les offreurs de services.

 

Les points à ne pas négliger lors de la sous-traitance.
A.Catanese DSC 9264Alain Catanese, Technical Director BUB - STIB-MIVB.


Fort d’une solide expérience au cours de laquelle Alain a notamment professionnalisé la maintenance (outil de production, facility management, ...) dans plusieurs grandes entreprises, il a ouvert ce séminaire par une courte présentation certes assez abstraite mais dont le contenu évoque en quelques slides « Les points essentiels à ne pas négliger lors de la sous-traitance ».
Partant d’une définition précise de l’opération de sous-traitance, Alain a abordé tous les aspects de celle-ci en illustrant chaque énoncé par l’un ou l’autre exemple pratique :

  • Les nombreuses clauses que l’on doit retrouver dans un contrat de sous-traitance pour qu’il soit bien complet.
  • La mise en conformité avec les règlementations de l’ONSS, déclaration Limosa pour mission temporaire, responsabilité de contrôle, etc.
  • Le point de vue H&S, les 7 mesures de prévention identiques pour un employé ou un sous-traitant sous contrat.
  • Les clauses pratiques liées au plan H&S, aux accréditations, aux permis de travail, à l’ouverture de chantier, au prêt de matériel, etc.
  • Les détails du permis de travail octroyé à chaque prestation.

La consigne peut être résumée en deux mots : anticipation et prévention. Et dans cet objectif, une veille juridique et réglementaire est très importante.
Le sujet abordé pouvait paraître assez général à première vue. Mais l’intérêt de l’auditoire était évident si on considère le nombre de questions/réponses soulevées par cette présentation.


PRAYON et sa nouvelle gestion des interventions sous-traitées sur le site d’Engis.
P.Delneuville DSC 9270Philippe Delneuville, Reliability Manager - Prayon.


Philippe a commencé par positionner la nouvelle procédure dans son environnement : en tant qu’entreprise Seveso, Prayon est soumis aux normes de sécurité les plus strictes, ses équipes d’intervention internes sont spécialement formées et entraînées à gérer tout type d’incident et, en cas d’incident majeur, travailleurs du site et riverains seraient directement avertis par des sirènes Seveso. Il va de soi que tout sous-traitant et son personnel s’engagent à respecter les règles de sécurité pour travailler chez Prayon ; enregistrement, badge, formation et test, autorisations de travail spécifiques avec mesures de prévention, etc. Une analyse de risques jointe à chaque appel d’offre doit, par ailleurs, être validée par le gestionnaire de la commande avant le début des travaux.


Méthodologie via codes-barres.
L’objectif de la nouvelle gestion des interventions sous-traitées est de s’assurer d’une gestion optimale des prestations sous-traitées tout en garantissant des interventions de qualité au juste prix et dans le respect des consignes de sécurité.
Via SAP, l’association des codes-barres de la prestation et du prestataire permet un enregistrement plus fiable de la présence de chaque sous-traitant sur le site, permet la valorisation précise des temps de chaque intervention, facilite la création des autorisations de travail et la validation des prestations effectuées. Par l’échange informatique des données avec les sous-traitants, on peut enregistrer un gain de temps et de paperasserie, un gain en précision et en traçabilité, ainsi qu’un meilleur suivi des prestations par OT et par prestataire jusqu’à la réalisation de la feuille de pré- facturation.

Rigueur à tous les stades de la procédure.
Philippe a ensuite présenté tous les stades de la procédure, en amont et en aval d’une intervention. La présentation de ce flux général d’une intervention était largement commentée et illustrée par de nombreux documents et tableaux. La procédure inclut les différenciations entre temps d’attente, temps de déplacement et temps de prestations, les mises à disposition de matériel par Prayon et les équipements fournis par les prestataires, ainsi que les durées des véhicules mis à disposition par les sous-traitants en distinguant ceux qui servent à l’aller/retour de personnes de ceux qui sont réellement liés à la prestations.
Si on peut qualifier cette impressionnante méthode de gestion de « véritable machine de guerre » comme on a pu l’entendre parmi les participants, il faut reconnaître que son efficience sera surtout liée à la rigueur qu’elle impose à tous les stades, pour tous et aussi dans les échanges électroniques d’informations.


Le respect des données à caractère personnel (RGPD) lors du traitement des données du personnel et de celui de la sous-traitance.
P.Amato DSC 9283Philippe Amato, Consultant DPO - PAM concept (Privacy and More Concept).


L’intervention de Philippe Amato a permis de mieux comprendre l’impact du « Règlement Général sur la Protection des Données » RGPD sur une entreprise ou un organisme. Ce RGPD est entré en application le 25 mai 2018 et ce nouveau texte européen aura des conséquences importantes sur le recueil et le traitement des données réalisés par les entreprises ou organismes. Le texte a pour objectif de faire respecter de nouvelles règles sur la protection des données. Ces droits et devoirs seront communs à tous les pays de l’Union. Le RGPD protégera tous les citoyens présents sur le sol européen qui acquerront alors un meilleur contrôle de leurs données personnelles. Différentes notions de ce règlement ont été présentées et commentées, certaines plus que d’autres ayant un rapport avec la saisie et le traitement de données personnelles de prestataires dans le cadre de la nouvelle gestion des interventions sous-traitées sur le site d’Engis de Prayon.

  • La définition des données à caractère personnel est très large.
  • Obligation de consentement prouvé, nécessité d’un intérêt vital et légitime, respect des obligations légales, droit de retrait du consentement.
  • Absolument tous les traitements sont concernés.
  • Finalité, exactitude des données, délais de conservation, etc.
  • Responsabilité du responsable de la mise en conformité des traitements des données
  • Devoirs du Responsable de traitement, du stockage et du partage éventuel.
  • Etc.

Philippe a ensuite abordé les nombreux avantages de la collecte des données biométriques prévue dans le programme de Prayon. Si l’unité de lecture biométrique établit l’échantillon d’un modèle d’identification unique, cet échantillon de référence ne permet cependant pas de reproduire une empreinte digitale.

 

A l’occasion de ce séminaire, CLICE MAINTENANCE a donné l’opportunité à deux de ses membres de se présenter et d’attirer l’attention des participants sur un sujet qui leur tient particulièrement à cœur.


L’asbl Afrique Développement et Avenir recherche des partenariats pour la sauvegarde des infrastuctures de production.
P.Unga DSC 9261Patrick Unga Unyumbe, Administrateur Délégué - A.D.A. asbl


Dans le but d’assurer le développement économique des régions du Sud, l’asbl a pour but de conclure des partenariats industriels et de consultance visant la réhabilitation des infrastructures technologiques afin de « mettre en mouvement » les entreprises du Sud et ainsi régénérer les forces productives de ce continent. Pour l’orateur, la démarche est certes difficile mais il n’y a pas de doute que la relance des unités de production améliorera l’efficacité des stratégies de lutte contre la pauvreté, des politiques de coopération, des aides humanitaires et des autres actions visant l'amélioration des conditions de vie des populations du Sud.


Smart Services for Maintenance : Intérêts et avantages d’une plateforme BtoB entre maintenanciers et fournisseurs.
O.Carlens DSC 9275Olivier Carlens, Deputy Group Chief Technology Officer – CMI Cockerill Maintenance & Ingénierie.


Le but de la présentation était de mesurer l’intérêt des participants pour une nouvelle initiative dans le milieu de la maintenance. Smart Services for Maintenance (S24M) est une jeune startup issue du monde de la maintenance industrielle (CMI Group) qui gère une plateforme virtuelle BtoB mettant en relation les maintenanciers avec les entreprises prestataires de services, ainsi qu’avec les fournisseurs de pièces de rechanges et d’équipements de maintenance. La plateforme S24M apporte également toute une série de services techniques et d’analyses visant à faciliter cette mise en relation. S24M propose une plateforme BtoB d’utilisation aisée et rapide, simplifiant grandement tant les processus de recherche de sous-traitants et de pièces de rechange que de contractualisation, tout en utilisant l’intelligence artificielle et des méthodes modernes de communication et de visualisation de l’information (interface web, tablettes, mobile).

 

trombonne1Syllabi: Les présentations des orateurs sont téléchargeables pour les membres de CLICE Maintenance. (Réservé aux membres).

 

Public CLICE PRAYON 2018-05 DSC 9266

Public DSC 9292

Tous les remerciements de CLICE MAINTENANCE à Philippe Delneuville pour l’organisation de cette rencontre ainsi qu’aux orateurs et à toute l’équipe pour leur accueil chaleureux et leur contribution à la réussite de ce séminaire. Il s’est terminé autour d’un verre de l’amitié quelque peu limité… nous étions en jour de grève nationale.

 

 

Clice20a 148

Newsletters

Sénégalité

CLICE Maintenance

soutient l'asbl

 

senegalite_logo

Maintenance Magazine

Mentions légales                        Politique de confidentialité                          Retour en haut de la page