CLICE Maintenance a.s.b.l.

Le lieu d’échange et d’information des maintenanciers

MMY2011

1-frederic deleuze 6 photo bemasCommuniqué de presse

 

BEMAS nomme Frédéric Deleuze de chez CBR comme étant le Maintenance Manager de l’Année.

 

 

Serez-vous le prochain ?

 

Bruxelles, 9 Juin 2011 - BEMAS, l’asbl Belgian Maintenance Association, a nommé Frédéric Deleuze (1), responsable de la maintenance du site de production de CBR- Heidelberg Cement Group à Lixhe, comme Maintenance Manager de l'Année. Avec cette élection annuelle, qui a lieu depuis 1998, la BEMAS veut rendre plus visible le rôle crucial de la maintenance et du responsable de la maintenance dans l'industrie. La maintenance d'aujourd'hui ne tourne plus autour de la réparation des coupures, mais activement autour du travail sur la fiabilité des systèmes et des installations techniques. De cette façon, la maintenance est une activité clé stratégique d’entreprise qui joue un rôle crucial dans la rentabilité d'une entreprise de fabrication.

1-Audit_Jury_4(Photo_BEMAS)

Une augmentation de la fiabilité des équipements empêche également les accidents et les incidents environnementaux, réduit la consommation d'énergie et maximise la durée de vie d'un parc de machines à fort capital. On utilise depuis de plus en plus les instruments de haute technologie tels que la détection à ultrasons, analyse des vibrations et la thermographie infrarouge. Compte tenu de l'importante pénurie de personnel adéquat concernant cette tâche, du à la retraite dans les prochaines années, il y a pour les jeunes de nombreuses possibilités d’avenir dans une carrière passionnante et variée dans la maintenance technique avec une grande sécurité d'emploi.

 

Une équipe jeune de maintenance

 

Frédéric Deleuze a chez CBR en tout cas, l’avantages d’avoir une équipe de maintenance très jeune : l'âge moyen est de 36 ans, le résultat d'une réorganisation élaborée il y a cinq ans. Malgré qu’une partie de travailleurs expérimentées aie quitté la société repartant avec leur savoir, ils ont mis dans cette société en place des formations pratiques internes pour rapidement mettre à niveau les nouveaux employés. L'écart entre l'éducation scolaire et la pratique quotidienne était encore vivement ressenti. Deleuze a alors travaillé avec son équipe sur une stratégie d’entretien planifié sur base des indicateurs de performance clés (KPI) et d’inspections rigoureuses. Ensuite, il a mis sur place une maintenance préventive, pour éviter des pannes inattendus (avec comme conséquence des temps d'arrêt coûteux).

La maintenance préventive comme fondement.

Les formes d’inspections ciblées sont de toute évidence le fondement de la maintenance préventive. Chez CBR, les machines principales sont contrôlées quotidiennement par un spécialiste, avec un complément de données sur la surveillance de l'état (notamment infrarouges, ultrasonores mesures de vibrations). Les vérifications de lubrification sont examinées deux fois par an et ajustées aux meilleures pratiques et les senseurs automatiques notifient les anomalies immédiatement au service de maintenance. Frédéric Deleuze travaille avec un budget annuel de maintenance zéro basé sur les besoins techniques réels. De cette façon, on peut avoir une vision claire sur les budgets déterminés des risques potentiels, répartie sur plusieurs années, compte tenu que certaines parties de l’installation concernée sont par sécurité déjà pris sur le stock. Chez CBR, il n’y a que certaines tâches spécifiques de maintenance qui soient sous-traités, tels que l'entretien des installations à air comprimé par Atlas Copco, ou l’éclairage par Fabricom. Pour l’achat des pièces de rechange, des machines et des équipements de maintenance, ce sont près de 400 spécifications standard, qui sont mis à jour sur le terrain actuel par les personnes et à chaque fois un achat peut être utilisé. Une autre bonne pratique consiste à faire un rapport sur les prix des billets de rechange sur le bons de matériau qui sont donnés aux techniciens pour l’exécution de la tâche de maintenance. De cette manière, les gens sur le terrain sont également sensibilisés au coût des pièces et des matériaux utilisés, et cela amène une meilleure prudence.1-Frederic_Deleuze_10(Photo_BEMAS)

L'énergie 

Le processus de production est chez CBR de très forte intensité énergétique. Par conséquent, il existe divers projets visant à réduire la consommation d'énergie. L'année dernière, CBR a connu un audit énergétique réalisé par Siemens, où l'utilisation de l’énergie de l’usine entière a été évaluée.

 Conclusion

Frédéric Deleuze montre que la politique de maintenance préventive va bien de pair avec une fiabilité et avec la baisse des coûts. Depuis 2007, les coûts de maintenance par tonne ont été réduits de 18%. Le site de Lixhe est actuellement « le meilleur de la classe » au sein du groupe. La maintenance est mis à jour et est également un élément important dans le budget de CBR. Un bon suivi est important pour la rentabilité de l'entreprise.

 

BEMAS félicite également les deux autres finalistes

1-Johan_Boeve_2(Photo_BEMAS)Johan Boeve est depuis 1994 à la tête de la maintenance chez ArcelorMittal ESP. ArcelorMittal ESP est un centre de service acier avec 4 lignes pour le découpage des tubes en acier, 3 lignes de découpe pour la production de disques, et deux lignes complètes. Les produits sont utilisés dans la fabrication de roues, les conduites, les systèmes de plafonds, systèmes d'échappement, etc ... Johan Boeve est responsable de la maintenance des deux sites où la production a lieu et dispose d'une petite équipe polyvalente de techniciens. Depuis 1994, il a un mis en place un système de maintenance très pratique. Il n’y avait pas avant de maintenance préventive en dehors d'un bref arrêt d’une semaine à la moitié de chaque année. La direction croyait à tort qu’il ne fallait pas effectuer de travaux de maintenance sur les nouveaux équipements. En augmentant sa coopération avec des sociétés de maintenance (par exemple la maintenance des équipements hydrauliques, grues, compresseurs, cabine haute de tension et des moteurs électriques), il y avait plus de temps libre pour leurs propres techniciens, temps utilisé pour se concentrer sur la garantie de la disponibilité des machines de production. Avec beaucoup d'ajustements techniques, ils travaillent en permanence à l'amélioration du parc de machine et à l'élimination des temps d'arrêt technique. Par exemple, la durée des cassettes de rouleaux planeurs (l’assemblage de certains roulements) est allongée de 4 mois à 4 ans. De cette façon, les objectifs d'une disponibilité technique sont de 98% et un coût d'entretien limité par tonne est réalisé. Johan Boeve a également effectué une période d'entretien hebdomadaire de prévention sur 5 semaines avec un temps d'arrêt de 6 heures. La sécurité est bien sûr très important. Avant l'intervention de maintenance, il y a un entretien systématique lock-out, tag-out, où entres autres, les commutateurs électriques sont physiquement verrouillés et le système pneumatique est dépressurisé.

1-Jean_Dubois_2(Photo_BEMAS)Jean Dubois (2)est depuis 2008 responsable de la maintenance technique, l'ingénierie et de la centrale de services techniques chez Balterio (sous-division de Spanolux). Il est responsable aussi de la planification, la gestion des stocks et les achats. Pour les investissements dans des nouvelles machines, il est la figure de pivot entre la R & D et la production. Le parc de machine chez Balterio est moderne et hautement automatisé.

Jean Dubois effectue une politique lean. Il assure la coordination entre les directeurs de production, dont chacun dirige une production ainsi qu’une équipe de maintenance. Overall Equipment Effectiveness (OEE) reçoit beaucoup d'attention dans Balterio: définitions bien définies et des procédures facilitent les analyses. De cette façon, les pertes de qualité et d'efficacité sont évitées. Le service central de maintenance diffuse les meilleures pratiques dans le cadre des OEE au sein des équipes. Depuis trois ans, Balterio réalise un projet visant à améliorer la gestion des stocks. Un stock stratégique a lieu sur la base d'informations fiables sur les délais de livraison des fournisseurs. Un défi supplémentaire pour la maintenance chez Balterio est l'évolution des tendances qui changent chaque année. Celles-ci ont des implications importantes pour le parc des machines.

Au sujet de l’élection Maintenance Manager de l’année

 

Pendant cette élection annuelle, la BEMAS se met à la recherche de l’homme qui a le mieux traduit en résultats concrets une stratégie de maintenance visant le succès. Le concours est ouvert à tous. Aussi bien les membres que les non-membres peuvent y participer.

Le candidat compose un dossier à l’aide de 20 questions ciblées. Ainsi, il fait une ‘photo’ de sa politique de maintenance. Ce document restera par la suite un outil de travail utile pour la formation et l’information en interne sur le fonctionnement du service de maintenance. Mais le candidat s’attarde aussi sur quelques points moins évidents. Sans doute découvre-t-il quelques points d’amélioration qui rendront son organisation plus efficace. Bref, c’est un exercice très intéressant pour le responsable de maintenance.

Un jury neutre composé de professionnels de la maintenance évalue les dossiers reçus et choisit les 3 finalistes. L’étape suivante est la visite d’entreprise. Celui qui obtient les meilleurs scores, devient le Maintenance Manager de l’année courante.

 

La galerie d’honneur

 

2010 – François Depelsenaire – NGK Ceramics Europe

2009 - Erwin Bovyn - SPE-Luminus

2008 - Jan Vanbroekhoven - Philips Innovative Applications

2007 - Pasquale Sinapi - Caterpillar Belgium 2006 - Herman Aerts - Borealis

2005 - Benoît Noël - Industeel

2004 - Guido Aerts - Exxon Mobil Chemical Belgium

2003 - Jos Grosfils - DSM Speciality Compounds

2002 - Erik Creemers - Fina Antwerp Olefins

2001 - Hans De Backker - Janssen Pharmaceutica

2000 - Wout Theuws - Bosal Benelux

1999 - Robert Vander Putten - Schneider Electric

1998 - Daniël Vandendaul - Baxter

 

A propos de la BEMAS

 

La BEMAS, la Belgian Maintenance Association asbl, est une association dynamique sans but lucratif pour les professionnels de la maintenance en Belgique. Nous nous adressons à la fois aux managers de maintenance dans l’industrie et aux fournisseurs de services de Maintenance et de produits apparentés.

La mission de la BEMAS est la revalorisation de la maintenance et du responsable de maintenance, en partageant le savoir sur la maintenance, la fiabilité de la production et la gestion de l’équipement. La BEMAS a développé un grand réseau de professionnels de maintenance dans l’industrie belge. En ce moment nous comptons plus de 600 membres, actifs dans 420 sociétés dans tous les secteurs économiques. Les sujets des activités organisées par la BEMAS couvrent la gestion de maintenance (p.e. RCM, TPM, RBM), la technologie de maintenance, la maintenance d’immeubles, la gestion d’énergie et la gestion de Field Service. En partageant et en diffusant des informations sur la maintenance et la gestion de la maintenance, la BEMAS tient à contribuer à l’amélioration des compétences dans la vie économique belge et à la création d’une valeur économique ajoutée par une gestion durable des machines, installations et bâtiments.

Vous trouverez d’informations supplémentaires sur http://www.bemas.org.

 

Sur CBR

 

1-CBR-Lixhe_2(Photo_BEMAS)Leader sur le marché belge, CBR produit et commercialise une vaste gamme de ciments pour le bâtiment, les travaux publics et le génie civil. CBR a été constitué en 1929.

Située à proximité d’un important réseau ferroviaire et autoroutier dans la province de Liège et riveraine du Canal Albert, l’usine de Lixhe occupe une position privilégiée par rapport aux marchés nationaux et internationaux. Depuis 1950, les installations de Lixhe comportent deux carrières (Loën et Romont), une clinkérerie et un centre de mouture. Implanté sur le banc géologique de Visé, l’ensemble s’étend sur une superficie de 16 hectares. En 2009 CBR Lixhe a produit 1,2 million de tonnes de ciment avec un effectif de 226 collaborateurs.

CBR Lixhe couvre à peu près 70% de ses besoins énérgétiques grâce aux combustibles de substitution. Une écomonie d'énergie qui s'élève à 70.277 tonnes équivalent pétrole, ce qui représente la consommation énergitique totale de 13.000 foyers. L'apport de biomasse, climatiquement neutre, entre en ligne de compte à raison de 44,2 % dans l'utilisation totale des combustibles de subsititution.

Les 4 centres de production de CBR en Belgique sont situés à Lixhe (Liège), Antoing (Tournai), Harmignies (Mons) et Gand, ainsi que le services commerciaux établis à Bruxelles, emploient 650 personnes. En 2009, les volumes de ventes de CBR s’élevaient à 2,4 millions de tonnes.

 

Sur ArcelorMittal ESP

 

1-ArcelorMittal_ESP-Geel_1(Photo_BEMAS)ArcelorMittal Geel depuis sa création en 1974 est devenu l'un des plus grands centres de service acier en Europe, avec une production annuelle de 500.000 tonnes. L'activité principale est de tailler et d’offrir des produits de haute qualité en acier en forme de bande étroite et des plaques. Dès 1992, il a été délivré à ArcelorMittal Geel un certificat de qualité ISO 9002, puis en 2005 ils ont reçu la certification ISO TS 16949. L'ensemble de l'organisation de la sécurité est une priorité chez ArcelorMittal. Dans ce contexte, de nombreuses améliorations importantes ont eu lieu. Une certification OHSAS 18001 a été délivrée récemment. Le thème de l'environnement jouit d'une attention spéciale : en 2002 Geel ArcelorMittal a obtenu la certification environnementale ISO 14001.

L'usine a 20.000 m² d'entrepôts pour le stockage de produits finis et possède des hangars couvrant un total de 6000 m² pour les bobines. L'approvisionnement en matières premières est fournit principalement par bateau, tandis que la majorité des produits finis arrive par camion.

 

Sur Balterio, Division de Spanolux

 

1-Spanolux-Vielsalm

 

Balterio, une division de Spanolux, est un important fabricant de sols stratifiés. La société fut fondée en 2001 comme une joint-venture 50/50 de Baltagroup et de Spanogroup.

L’unité de production ultramoderne et entièrement intégrée verticalement se situe à Vielsalm – au coeur des Ardennes belges. L’importante automatisation en production et en entreposage garantit une production très flexible et assure un excellent rapport qualité/prix. Les sols stratifiés Balterio sont vendus dans plus de 55 pays; les exportations représentent 97,5% du volume total.Balta Group est le deuxième fabricant d’habillage de sol en Europe (tapis et moquettes) et est le sixième sur la liste mondiale. Spanogroup est un leader mondial dans le domaine des panneaux de particules: MDF, HDF, Panneaux de particules, OSB ...

 

 

 

(1) Frédéric Deleuze est administrateur de CLICE Maintenance asbl

(2) Jean Dubois est membre de CLICE Maintenance asbl

 

On en parle aussi dans ITM (Industrie Technique et Management): lire l'article

 

Clice20a 148

Newsletters

iCagenda - Calendar

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Sénégalité

CLICE Maintenance

soutient l'asbl

 

senegalite_logo

Maintenance Magazine

Mentions légales                        Politique de confidentialité                          Retour en haut de la page